Ce jeudi 15 juin, une équipe de 10 coureurs du CSM plus un invité s'est élancé sur les routes de l'Ardèche pour un long périple de 3 jours. Le programme s'annonçait plutôt corsé avec 520 kilomètres à parcourir soit 175 par jour, une trentaine d'ascensions et plus de 9000 mètres de dénivelé positif. Mais pas de quoi effrayer les participants qui s’étaient bien préparé depuis plusieurs mois.

La première journée démarre calmement de Saint-Félicien avec des petites côtes plutôt faciles et de nombreuses animations sur le parcours. Mais à mi-journée apparaissent les premières grosses difficultés sous un soleil de plomb. Le premier haut sommet du jour franchi, la pause casse-croute est bienvenue. Encore plusieurs ascensions au programme l’après-midi avant une longue descente sur Privas où l’orage menace. Cette première étape s’achève à Darbres pour une bonne nuit de repos.

Le deuxième jour débute par un long plat descendant mais qui laissait supposer que ce ne durerait pas, ce qui sera confirmé. En effet, de nouvelles ascensions vont se succéder toute la matinée puis une nouvelle longue descente vers Joyeuse. Le soleil est au zénith, ca chauffe et il faut déja remonter. Et ce n'est que le début, le plus gros dénivelé des 3 jours étant pour cet après-midi, une trentaine de kilomètres d’ascension entrecoupés de pauses ravitaillement et de quelques courtes descentes ou faux-plats. Arrivé en haut, la chaleur cède la place au vent fort souvent de face ce qui n’arrange pas les affaires de nos compères, mais ils vont arriver au terme de cette deuxième étape à Saint-Etienne-de-Lugdarès après avoir fait un court passage en Lozère et longer l’Allier.

Le troisième et dernier jour, les jambes sont lourdes mais il faut repartir. Et rien de mieux qu’un bon 8% montant pour se mettre en jambe. Les haut cols se succèdent, il fait bien moins chaud, la bise est soutenue. Les ressources s’épuisent, il faut refaire le plein mais à l’arrivée aux ravitaillements, ceux-ci ont été dévalisés par les précédents coureurs, serions-nous à la traine ? Pas grave, le petit bistro d’en face a ce qu’il nous faut, de la bonne charcuterie et du fromage local. Puis passage au Mont Gerbier de Jonc en longeant la toute petite Loire pas loin de sa source. Encore de belles montées l’après-midi sur une fin de parcours neutralisée ce qui n’est pas coutume pour nous «cyclos». Les jambes souffrent, certains vélos aussi avec quelques soucis de pédale. L’ultime ascension du jour, sur le goudron fondu, sera long mais apprécié à l’arrivée au sommet comme une victoire. Les 30 derniers kilomètres sont une longue descente sur St-Félicien en mode « mobylette verte ».

Au final, c’est 540 kilomètres qui ont été parcourus avec des paysages magnifiques, des villages pittoresques, décorés et animés, et une bonne météo même si la chaleur et le vent ont ajouté de la difficulté par moment.

Félicitations aux participants, surtout aux plus méritants, Jean-Pierre et Daniel qui malgré leur âge ont brillamment réussi cette difficile épreuve.

Rendez-vous peut-être l’année prochaine pour un autre défi...

Profil du parcours "La Châtaigne - Allier"

Les premières photos ici (d'autres à venir prochainement...)